Lifting bras Tunisie

Home  /  Chirurgie silhouette Tunisie  /  Lifting bras Tunisie

Lifting des bras Tunisie: chirurgie esthétique des brasAppelée aussi lifting brachial, cette opération agit sur la face interne des bras pour l’ablation de la peau et de la graisse en excès. Le manque d’activité physique, les variations brusques de poids ou la vieillesse sont les causes principales de la macération de la face interne des bras.
Le lifting des bras est une alternative efficace si la lipoaspiration des bras ne suffit pas à donner l’aspect morphologique voulu, autrement dit s’il est envisageable de remettre en tension la peau excédentaire pour corriger le relâchement.

Étapes de Brachioplastie: lifting chirurgical des bras

Les consultations préopératoires avec le chirurgien et le médecin anesthésiste sont d’une grande importance, tous les détails concernant le mode opératoire et le type d’anesthésie seront clarifiés et discutés avec les praticiens.
Pour une durée qui de 1 heure à 1h30 sous anesthésie (locale ou générale conformément à la technique utilisée), le chirurgien incise à l’intérieur des bras, procède à la liposuccion de la graisse, ôte le surplus de peau et remet en tension les tissus.
Les cicatrices dépendent du type d’incision qui est soit horizontale dans les cas de ptôses peu importantes et situées essentiellement au niveau supérieur du bras, soit verticale dans les cas de ptôse de grande ampleur avec un aspect cutané trop fripé.

Suites opératoires et résultat de l’opération

Généralement, de simples antalgiques sont prescrits afin d’atténuer les douleurs. L’œdème et les ecchymoses postopératoires se résorbent sous 10 à 20 jours. Les indications et les traitements qui sont prescrits après l’opération de lifting des bras ont pour but de diminuer les risques de complications et de protéger les peaux qui ont une faible attitude à cicatriser.
Les patient(e)s qui ont subi une opération de lifting des bras à la Clinique Pasteur sont très satisfaits du résultat. Pourtant, comme tout acte chirurgical, les risques et les complications restent possibles mais dans les cas les plus graves, une petite intervention d’appoint en anesthésie locale est suffisante.